NEWS

Le groupe LDLC rachète materiel.net

img
Mar
24

Un peu plus de quatre mois après avoir officialisé l’existence d’un accord, LDLC vient de confirmer son acquisition de Matériel.net. Le nouveau groupe devrait peser environ 500 millions d’euros par an.

Les deux concurrents attendaient le feu vert de l’Autorité de la concurrence pour fusionner. Ils l’ont obtenu le 18 mars dernier — et officialisé leur union dans la foulée. Dans le cadre de ce rapprochement, c’est en fait le groupe LDLC qui croque Matériel.net, dont l’envergure est environ deux fois moindre (150,5 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014 contre 285,7 pour LDLC de mars 2014 à mars 2015). Les deux entités continueront néanmoins d’exister en parallèle. En effet, l’opération vise avant tout à réaliser « des synergies commerciales, logistiques et industrielles évidentes porteuses de croissance rentable« . Or, Matériel.net apporte « une marque avec une forte notoriété« , « un réseau de 10 concept-stores complémentaire avec celui de LDLC.COM » et « un centre logistique intégré de 18 000 m² dans l’ouest de la France« .

Pour cimenter cette union, LDLC mise sur la continuité et attire l’attention sur le fait que « Jean-Philippe Fleury, fondateur de Materiel.net, sera nommé Directeur général, mandataire social, de Materiel.net« . Sur le plan financier, le groupe lyonnais joue la transparence et explique qu’il déboursera 22,7 millions d’euros en cash auxquels viendront s’ajouter pour 16,5 millions d’euros d’actions. L’acquisition, dans l’ensemble, devrait avoir un coût de 39,215 millions d’euros, sachant que la levée des « conditions suspensives restantes » est prévue « pour le 31 mars 2016 au plus tard« . En d’autres termes, sauf rebondissement exceptionnel, l’affaire est dans le sac.

Source: lesnumeriques.com

Je rappelle enfin pour ceux qui ne suivent pas ce genre d’information, que début 2016, l’enseigne Carrefour avait racheté rueducommerce.com sans avoir annoncé le montant de ce rachat tenu secret.